les Voyageurs du Rêve

Auteur Sujet: Anneau Unique, Journal de la Compagnie « Gardiens de Mirkwood »  (Lu 33312 fois)

Hors ligne Kynan

  • Jean-Marie D.
  • Senateur
  • ****
  • Messages: 714
Les CR seront récompensés d’1XP complémentaire (XP, donc utilisable partout).

Correction : Les CR de la première séance valent 1XP ou 1PA, au choix.
Les CR suivants seront soumis à vote de la Compagnie pour l'attribution d'un seul XP/PA au CR élu.
« Modifié: 01 avril 2020, 16:40:19 par Kynan »

Hors ligne Warpedam

  • Membre des lVdR
  • Auxiliaire
  • *
  • Messages: 59
  • Damien D.
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #1 le: 01 mars 2020, 15:39:45 »
Approchez jeunes gens, venez écouter l'histoire des gardiens de Mirkwood.

Ténèbres sur la forêt Noire

Mon nom est Azumi et je vais vous narrer le début de notre histoire.

Nous étions six valeureux compagnons, plus précisément 3 valeureux elfes : la belle Nimrodel, son cousin Voronderiel et moi-même et 3 humains : un beornide du nom de Odo, la bardide Waha accompagnée de son jeune chien Link et un dernier bardide, Uthred, surnommé le chanceux aux dés.

Bien sur, il manquait à l'appel le nain Gurdal qui n'a pas su marcher assez vite pour rejoindre le point de ralliement…

Alors que nous décidions du nom de notre compagnie, un enfant est sorti de la lisière en hurlant que son père était prisonnier d'une bande de mercenaires.
N'écoutant que notre courage nous nous sommes précipités vers la forêt pour retrouver le prisonnier.

Arrivés à destination, nous avons surpris 6 mercenaires en train de détrousser un humain. Uthred essaya de calmer les mercenaires, mais, comme je m'en doutais, il échoua.
Nous voilà donc à l'aube de notre premier combat en tant que Gardiens de Mirkwood.

Lors de ce combat Odo est Uhtred se débarrassèrent facilement de leur assaillant respectif, Voronderiel fut blessé et moi, aidée de ma sœur d'armes Nimrodel, nous nous occupions des 2 mercenaires qui m'entouraient. N'oublions pas les tirs précis de Waha.
Enfin, il restait le chef de cette bande qu'Odo fit fuir.

Une fois la situation maitrisée et après avoir fait la connaissance de Bolgar et de son fils Belgo, nous prenions notre première mission: escorter ce commerçant vers le palais de Thranduil.

Ce chemin fut sans problème. Odo a quand même pu nous montrer ses talents de chasse alors que j'étais déjà en train de cuisiner un bon repas….oui il n'avait pas compris que le marchand avait en parti chargé ses mules de nourriture.

Lors de notre arrivée au palais, nous avons pu profiter d'une bonne nuit de sommeil dans les appartements luxueux de nos amis elfes. Notons que nous, les elfes du groupe, avons réussi à convaincre nos semblables d' offrir un lit à nos amis humains, sauf pour Odo qui a préféré dormir avec les mules.

Le lendemain nous avons repris la route avec le commerçant. Une fois la nuit tombée et tandis que tout le monde dormait, Bolgar s'éloigna du campement. Voronderiel, qui était de garde,  alerta tout de suite Nimrodel de cette étrange disparition. Elle décida donc d'aller enquêter.

Après avoir suivi les traces jusqu'au fleuve, Nimrodel comprit que le commerçant avait bu l'eau du fleuve (grave erreur) et qu'il s'était enfui devant une terrible menace.
Nimrodel décida de m'appeler pour que nous enquêtions.
Peu de temps après, nous comprimes que des araignées avaient emmené le commerçant vers les vestiges de la tour qui se montrait devant nous.

Après avoir fait un débriefing de la situation à nos camarades et après s'être aperçus que Link manquait aussi à l'appel car il avait suivi le commerçant, nous décidâmes de nous rendre à la tour.

Une fois au pied de la tour, Nimrodel et moi-même avons montré à notre groupe ce que le mot courage signifie: nous avons escaladé la façade, récupéré Link et libéré le marchand retenu dans une toile d'araignée. Après les avoir laissés au bon soin de Odo et de Voronderiel, nous avons combattu de nombreuses araignées (pendant que Waka et Uthred s'en prenaient à un bébé araignée).
Face au nombre grandissant d'araignées (une centaine selon un certain MJ) et parce que nous sentions que nos collègues commençaient à avoir peur, nous décidâmes de rebrousser chemin vers le campement.

Nous voici donc au petit matin d'un nouveau jour avec deux elfes juste échauffées, le reste du groupe fatigué et un commerçant inanimé et posé sur une des mules pour le restant du voyage.
Malheureusement, le mauvais temps était de la partie, l'orage grondait, la pluie nous agressait et la forêt semblait de plus en plus sombre.

Le soir venu nous découvrimes une habitation dans un vieil arbre. Après avoir examiné l'endroit, nous décidâmes de nous arrêter dans cet endroit. Alors que nous nous réchauffions et que nous préparions un bon repas, un vieil homme apparut ("pourquoi il y a toujours un vieux dans vos histoires"?). Il se parlait à lui-même dans une langue que nous ne comprenions à peine. Le seul mot qui ressortait fut Guldur. Voronderiel observa sur les parois de l'habitation de sombres dessins faits par cet homme mais sans que nous sachions en sortir le moindre élément.

Puis, le vieux fou tendit un paquet à Odo. Celui-ci l'ouvrit une fois que l'homme fut endormi. Il s'agissait d'une tête de hache ancienne mais encore fonctionnelle...surement un beau cadeau pour la suite de notre aventure.

Le lendemain matin, l'homme nous chassa de chez lui et nous reprîmes la route toujours sous un temps exécrable.
Au bout de quelques heures, Link, encore lui, s'enfuit dans la forêt. Mais, cette fois Waha s'en rendit compte et le poursuivit. Odo décida aussi de la suivre.
Prise dans son élan, Waha ne vit pas le trou dans le sol et tomba. De grosses tentacules l'attrapèrent. Odo qui arriva le premier s'élança tête baissée dans le combat en s'armant de son épieu et en sautant dans le trou.
Son coup atteignit sa cible, ce qui libéra Waha.

Uthred aida Waha à remonter pendant que nous nous occupions des tentacules qui fendaient l'air.
Lorsque Odo remonta, il voulut à nouveau retenter son exploit mais comme il était déjà plus de 2h du matin, Nimrodel l'en dissuada et nous primes la fuite.

Enfin, le temps s'apaisa, nous continuâmes notre route jusqu'à [nom de la ville] où un nain, surement ce Gurdal, nous attendait à l'auberge pour un repos bien mérité.

Voici la fin de notre première histoire. Bien d'autres vont suivre.

Toutefois jeune lecteur, je préfère te mettre en garde car certains individus, même au sein de notre compagnie, te diront que les choses ne se sont pas tout à fait passées ainsi.
Mais, ne les écoute pas car dis toi que l'elfe Azumi, qui adore l'aventure et les combats, ne perdrait pas son temps à raconter des sornettes!


« Modifié: 02 mars 2020, 13:19:27 par Warpedam »

Hors ligne Kynan

  • Jean-Marie D.
  • Senateur
  • ****
  • Messages: 714
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #2 le: 01 mars 2020, 20:49:54 »
1xp validé.
Bolgar est le père de Belgo.
Le cousin de Nimrodel est Voronderiel.

Hors ligne Baaleinus

  • Membre des lVdR
  • Legat
  • ***
  • Messages: 382
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #3 le: 02 mars 2020, 18:23:41 »
Ce qui suit est la narration du début des aventures de la compagnie dénommée les Gardiens de Mirkwood.
Elle fut conté une première fois par Odo le chante foret, dans la taverne du Raton Violent, à Carrock. Il s’accompagne de flutiaux, tambourins  et chants …

« Par un beau matin, la compagnie naquit dans le sang et la trippe, en bordure de Mirkwood la Terrible Foret !!
Un bambin, innocent au cœur lourd demande à ce que l’on sauve son paternel, marchand pingre et malmené par ces soudards sous payés.
Les héros, avides de bravoure et de sang défouraillent et règlent la question sans coups manqués !!
Qui sont-ils, d’où viennent ils, ces formidables Héros des temps nouveaux ?
Il y a une triplette elfique avec les deux amantes Azumi et Mindorel féroces à la bataille comme en amours, ainsi que Vorondoriel le noble et hautain cousin, au savoir immense.
Il y a Waha et Uthred, les bardiques. L’une est  trappeuse, et aime les petits chiens, l’autre et marchand mais se bat souvent. !!
Enfin, il ya votre serviteur, Odo le Chante Foret, témoin privilégié de cette odyssée !! Enfant des Ours, que l’on dit toujours bien luné, mais si souvent embrumé.

Les compères décident de suivre le marchand et sa progéniture pour les escorter par delà les bois, traversant notre terrain d’aventure préféré, Mirkwood la mal nommé.

Première étape chez le Puissant et cool Tranche d’huile, Roi elfe qui aime les siens, mais qui supporte mal le poil des poneys comme des Béornides.

Puis la route continue, avec ces péripéties et ces leçons à en tirer !! Ne boit pas d’eau de la forêt, si tu ne veux pas te retrouver à bruler avec les araignées !! Et oui, Brothers and Sisters !! Tout cela fut fait, mais la Compagnie s’en sortie. »

** Solo de tambourin et cris gutturaux**

« Puis les intempéries nous ont conduits vers une rencontre fortuite, celle d’un vieux fou, niché dans son trou.
Contre du ragout, c’est une belle et fière tête de hache qui nous fut donné. Une histoire nouvelle à venir n’en doutons pas.

La route reprit, mais pas sans péripéties. Car c’est autour du petit Link, chiot mignon de notre bardide, de disparaitre, égaré.
Pas longtemps, car à ces jappements, nous sommes guidé vers un puit ou sommeillait une vile entité !! Un Guetteur, tentaculaire bestialité qui voulut Waha écartelé.
Mais grâce à notre férocité, la camarade et son petit furent promptement sortis du guêpier dans lequel ils s’étaient fourrés. Las, le temps pressait, et les astres indiquaient que ce n’était pas encore le temps d’occir plus avant, donc la compagnie au grand complet se replia vers la sécurité. »

** Solo de pipeau et bruits de gorge rythmés**


« Modifié: 02 mars 2020, 20:15:10 par Baaleinus »

Hors ligne Kynan

  • Jean-Marie D.
  • Senateur
  • ****
  • Messages: 714
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #4 le: 02 mars 2020, 19:50:12 »
xp validé, malgré la balafre (volontaire, sans nul doute) faite au nom de la belle Nimrodel ;)

Pour les prochaines séances, l'xp ira au meilleur CR, sur vote de la Compagnie. Pour cette séance-ci c'est open bar, rodez votre style.

Hors ligne Wahacestmoi (Isabelle)

  • Administrator
  • Tesserarius
  • ******
  • Messages: 85
  • Isabelle M
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #5 le: 04 mars 2020, 13:10:12 »
Excellents résumés  ;D ;)
Bravo pour les textes !

Hors ligne Le Vagabond

  • Eric R!
  • Membre des lVdR
  • Tribun
  • ***
  • Messages: 330
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #6 le: 14 mars 2020, 22:40:48 »
Nos archivistes ont retrouvé les Chronique de Glorfindel le Barde que nous livrons ici aux passionés d'histoire de la Terre du Milieu. Nous poursuivons les recherches pour connaitre la suite de ces aventure.

On raconte qu’en ces temps troublés, la Compagnie des Gardiens de Mirkwood s’était attachée les services du célèbre Uthred, fils de Uthred.

Après avoir traversé la forêt de Mirkwood, la Compagnie fit escale dans l’Auberge de l’Orient (l’orthographe est incertaine, certains membres de la Compagnie amateurs d’équidés de petites tailles prétendant que c’est l’auberge « de l’Or Hi Han »). La Compagnie dont Uthred était l’incarnation de la générosité décida de rentre service au maitre des lieux, un hobbit du nom de Doddy Brandebuc. Son frère, guidant une caravane, n’avait plus donné signes de vie. La Compagnie partit donc sur les traces du Hobbit perdu.

La Compagnie chemina vers le Sud, guidée par Waha, une proche de Uthred dont la beauté n’avait, dit-on, d’égal que l’habilité à l’arc. Le voyage jusqu’aux contreforts des Monts Brumeux se passa sans encombre, Waha trouvant les meilleurs chemins et Uthred trouvant les meilleurs campements. On raconte toutefois qu’un elfe de la Compagnie chargé de surveiller les parages fut passablement dépassé par les évènements et ne fut-ce l’expérience de Uthred et Waha, la Compagnie eu couru à sa perte.

Le premier incident sérieux eu lieu une nuit alors que la Compagnie faisait relâche dans les ruines d’une antique cité. Uthred confiera bien plus tard : « je fus éveillé au milieu de la nuit par des cris et des bruits de pas et de course. Sortant du sommeil, je fus stupéfait. L’une des elfes qui nous accompagnait fuyait à toutes jambes, sa cousine et l’un de ses congénères se débattaient avec leurs armures telles pucelles se préparant à son premier bal. Oddo, l’un de mes compagnons affrontait avec son épieux une créature venue de l’enfer : Une Ombre de la Mort.  Il était plutôt valeureux mais ne semblait pas devoir avoir le dessus. Un peu plus loin, la douce Waha visait le monstre avec son grand arc. Sans prendre le temps de m’équiper je saisi mon épée et me jetai sur le monstre. Je le transperçais avec force mais malgré la brutalité et la précision du coup, il flancha mais continua de faire planer son ombre menaçante sur mes compagnons terrorisés. Alors que je m’apprêtais à recevoir son coup, il s’évanouit soudainement. Je compris que l’éclair que j’avais aperçu était un trait et me retournant, je vis Waha satisfaite d’avoir terrassé la chose d’un tir d’anthologie »   

En début de soirée du 6é jour, la Compagnie retrouva le Hobbit et ce qu’il restait de sa suite. Ce n’était que quelques pauvre hères, pauvrement armés et déjà éprouvés par des attaques de Gobelins. D’ailleurs, la Compagnie n’avait-elle pas identifié la menace : une horde de Gobelins s’apprêtait à finir le travail. Il allait falloir se battre !

La bataille qui s’en suivi fut terrible : on a retrouvé dans les archives elfiques, une partie de la Geste de Uthred écrite par les elfes. Il semble que ses camarades impressionnés par tant de talent, de courage et d’audace, lui écrivirent une ode dont je vous livre ici les premières strophes…

Ô muse prête-moi ta lyre
Afin qu'en vers je puisse dire
L'un des combats les plus fameux
Qui se déroula sous les cieux.

De profundis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la

Dans un fortin de forte taille
600 gobelins livraient bataille
A une Compagnie de champions
A la recherche d’un petit con

De profundis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la

Et le combat fut titanesque,
Tous les gobelins périrent ou presque
A l’exception des plus trapus
Qui s’échappèrent tout fourbus…

De profundis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la

Uthred dirigea la bataille
Frappant d’estoc et puis de taille
Donnant du cœur à ses amis
Et massacrant les ennemis

De profondis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la

Le choc fut épouvantable
On croyait que c'était le diable
Les femm's enceintes en accouchant
Poussaient kobolds au lieu d'enfants.

De profundis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la

Le commandant d'une escouade
Voyant périr ses camarades
Cria : Gobelins ! nous sommes foutus
Nous avons Uth-red au cul

De profundis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la

Pour reprendre l'avantage
Les Gob’lin luttaient avec rage
Mais leurs efforts furent superflus
Uth-red garda le dessus.

De profundis Goblinibus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la


La Geste n’est malheureusement pas complète mais l’issue de la bataille est connue : La Compagnie l’emporta ! Nous savons par les mémoires d’Uthred, que Waha fut grièvement blessée lors de l’affrontement mais sauvée par quelque potion elfe.

Mais au moment de remettre la main sur le Hobbit, le bougre s’était encore évaporé dans la nature…

Toutefois, pour être tout à fait complet, précisons que la légende prétend que la Compagnie avait en son sein un être étrange et violent, mi-homme mi-ours tant dans son apparence que dans son odeur. Mais les chroniqueurs ne sont pas d’accords sur l’existence de cet être… Réalité ou mythe de la Terre du Milieu, ce personnage eut-il vraiment le bonheur de vivre quelques temps aux coté de Uthred. Uthred semble évoquer son nom lors de différentes batailles mais il n’est pas sûr qu’il parle à chaque fois du même personnage.

Glorfindel le Barde
That's what I do, I drink and I know things!

Hors ligne Kynan

  • Jean-Marie D.
  • Senateur
  • ****
  • Messages: 714
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #7 le: 15 mars 2020, 01:15:59 »

Hors ligne Baaleinus

  • Membre des lVdR
  • Legat
  • ***
  • Messages: 382
Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #8 le: 15 mars 2020, 09:17:46 »
Techniquement joli !! :D
Mais une nouvelle fois, voilà le genre d'approximations que l'on trouve dans les archives dès qu'on confie le travail de mémoire à des amateurs !!!

Hors ligne Le Vagabond

  • Eric R!
  • Membre des lVdR
  • Tribun
  • ***
  • Messages: 330
Re : Re : Anneau Unique, Journal de la Compagnie.
« Réponse #9 le: 15 mars 2020, 09:23:33 »
Techniquement joli !! :D
Mais une nouvelle fois, voilà le genre d'approximations que l'on trouve dans les archives dès qu'on confie le travail de mémoire à des amateurs !!!

Pas à des amateurs, à des elfes... Ceci dit, pour une fois....  ;) 8)
That's what I do, I drink and I know things!

Hors ligne Wahacestmoi (Isabelle)

  • Administrator
  • Tesserarius
  • ******
  • Messages: 85
  • Isabelle M
Sympathique lecture  ;)
Voilà ma prose :
On se baladait en forêt, j'ai été blessée et mon Adorable idiot de chien c'est de nouveau barré !!!
Merci à Odo pour toute son aide !

 ;) ;D

Hors ligne Warpedam

  • Membre des lVdR
  • Auxiliaire
  • *
  • Messages: 59
  • Damien D.
@ Uthred:

Aucune référence à la magnifiques Elfe Azumi qui tue autant d'ennemis que Odo ni sur le fait qu'Uthred tue uniquement les fuyards. Ca sent le pot de vin pour l'écriture de l'ode ;).

Après pour un bardide ça va ce récit est potable même s'il ne fallait pas s'attendre à des miracles  :P

***hors RP***:
tu t'es bien décarcassé à créer la chanson. Joli!

Hors ligne PounetBF

  • Bernard F.
  • Legat
  • ***
  • Messages: 378
@ Uthred:
***hors RP***:
tu t'es bien décarcassé à créer la chanson. Joli!

Ouais, presque aussi beau que la bataille de Linsay, dans Pendragon
Mais la métrique est parfois défectueuse vers la fin...
PounetBF

Le distrait fou va encore frapper!

Hors ligne Le Vagabond

  • Eric R!
  • Membre des lVdR
  • Tribun
  • ***
  • Messages: 330
Je me suis intéressé aux écrits de Odo Chante Forêt, le barde de la compagnie des gardiens de Mirkwook. Les elfes nient l’existence même de Odo prétendant que la célèbre compagnie n’était composée que d’elfes. Mais c’est là forfaiture elfe. On tient pour certain que le valeureux Uthred et sa compagne Waha, deux bardides de renom étaient des membres éminents de la compagnie. Je crois personnellement à l’existence de Odo Chante Forêt et reconnait son œuvre. Mais pour moi la présence même des elfes dans cette compagnie est sujette à caution.  Je dois admettre à ma grande tristesse qu’aucun nain ne semble avoir fait partie de la compagnie.

Il semble toutefois qu’une chose soit certaine : la rencontre avec une femme aux grandes oreilles du nom de Irimë. Les circonstances de cette rencontre ne sont pas claires. Il semble que la Dame ait été en grand besoin d’être accompagnée. Elle aurait sans doute pu s’appuyer que ses congénères mais il semble qu’elle préféra s’appuyer sur la compagnie des gardiens de Mirkwook, plus courageuse et plus solide.

La fière compagnie entreprit donc d’accompagner la donzelle vers la Haute Passe. Alors que le groupe approchait, il comprit qu’un groupe d’orques très supérieur en nombre les pourchassait. Le groupe gagna une corniche, position haute plus facile à défendre. C’est alors que Uthred eu une idée qui sauva le groupe. Il profita de la position haute pour, avec l’aide de ses compagnons, jeter pierres et rochers sur les orques en contrebas. Grace à ce coup de génie militaire, la quasi-totalité des orques périrent. Mais il resta nombre de ces monstres hideux que nos fiers guerriers durent affronter au corps a corps. On sait peut de chose de la bataille sinon que l’habilité de Waha à l’arc, et l’héroïsme de Uthred et de Odo eurent raison de l’engeance du mal. Il semble que Odo ait été blessé dans cette bataille.

La suite nous est racontée par Odo mais le récit est étrange. On peut penser que le valeureux béornide était sous l’emprise de quelque drogue donnée pour le soigner car son récit est peu cohérent. En effet, Odo raconte que le groupe aurait été emporté par des aigles venus à leur secours. Il raconte ensuite que le groupe, une fois à la Haute Passe aurait été prisonnier des rêves de Dame Irimë. Qu’il se serait retrouvé dans un village attaqué par des morts vivants. Ils auraient échappé à ces êtres démoniaques après un combats héroïques dans lequel ils furent tout prêt de trépasser.  Il semble que Waha ait joué un r�déterminant dans ce combat si tant est que ce combat est eu lieu ailleurs quand dans l’esprit troublé de Odo. Odo parle ensuite de soldats aux armures terrifiantes et de prisonniers emmenés on se sait ou sous bonne escorte…

Extrait des « Contes de la Crypte » de Daïm l’Erudit, fils de Dwalin
That's what I do, I drink and I know things!

Hors ligne Baaleinus

  • Membre des lVdR
  • Legat
  • ***
  • Messages: 382
Je me dois de répondre à cette version tronqué de l'histoire. Voici donc ce qui c'est vraiment passé, comme en témoigne les écrits ...

Psaume 285 du Lai Les Gardiens de Mirkwood, écrit par le Troubadour Odo Chanteforêt et chanté pour la première fois à la cour de Fondcombe par le barde elfique Tintariel.

…. Yo, brothers and sisters!! Ecoute maintenant ce qui arriva aux Gardiens de Mirkwood alors qu’ils revenaient de leurs précédents exploits !!
Voilà que convoqué par des seigneurs elfiques pour causer, les Gardiens sont amenés auprès du Prince Legolas, fils du Roi de Mirkwood Thranduil.
Les voilà maintenant en charge d’une pointure, au vécut multimillénaire, du nom d’Irimé.  La Dame Elfique est très perchée, très sage et pas causante, malgré les efforts du barde Odo. Heureusement, les frêres et sœurs d’une autre culture Doronvériel et Azumi peuvent lui causer, rapport au même balai culturel qu’ils partagent dans leur fondement.
Les Gardiens de Mirkwood doivent accompagner la Dame par-delà la Haute Passe, pour se diriger vers les Havres Gris, un patelin super loin, là ou il n’y a pas d’Ours.
Las, le fléau Orc est sur les traces d’Odo et ces compères !! Aussi, traqués par des centaines de gobelins grimaçants, d’orcs bavants, le groupe arrive à rejoindre les contreforts des Montagnes ou ils doivent se résoudre à défendre avec vaillance leur invité Elfique !!
Ce qui suivra sera une escarmouche d’une violence épaisse comme une vielle mélasse !! Les orcs déferlaient par centaines sur Odo et Azumi, pendant qu’uthred, Waha et Doronveriel tiraient des flèches et jetaient des cailloux.
On dit que ce jour-là, les combattants avaient dressé un mur de corps d’orc qui s’élevait à plus de 10 mètres et qu’Azumi et Odo avaient tué plus de 500 orcs chacun, les derniers avec les dents et les poings, leurs armes étant émoussées.
On dit que ce jour-là, Odo fut blessé pour la première fois, et que cela lui fit mal !!
On dit qu'Uthred contestât qu'Odo en tua le plus en argumentant qu'il fallait compter aussi ceux qui étaient mort suite aux avalanches, à la pluie, ceux mort de vieillesse et ceux mort d'ennuie, et qu'alors, Uthred gagnait de un.
On dit qu'uthred est un marchand, peu être même un assureur ...
Alors que l’affaire était mal engagée et le flot d’orc semblait sans fin, alors, quand il eut fallut se rendre à l’évidence et qu’il allait falloir commencer à défendre sa vie, les gros Aigles, appelés par Irimé, qui avait des relations également chez les volatiles, les Aigles donc, emportèrent les Gardiens de Mirkwood loin des orcs.
Les Piafs étaient assez cools, même si on pouvait difficilement les appeler brother, y en a même un qui causait bien. C’était leur Roi, çà expliquait.
Les Aigles pouvaient nous avancer le voyage, ais pas super loin, à cause de tabous culturels et autres promesses à la con, mais bon, c’était déjà çà.
Les gardiens, hors de porté des orcs, pouvaient continuer leur route et se diriger vers Fondcombe, pour y confier Mother Irimé. Les hasards du destin firent que le groupe doivent bivouac dans les ruines d’un ancien patelin, détruit y a super longtemps, et dans lequel Odo avait déjà mis en déroute un méchant esprit maléfiques qui traînait dans le coin.
Las, au réveil, Odo et les siens se retrouvait dans un ce que fut la ville avant sa destruction !! Les rêves de Mother Irimé les avaient transportés là, expliquait la sister Azumi !! C’était un truc d’elfe, ce machin là et çà arrivait tout le temps !!
Et donc il nous fallait maintenant trouver le moyen de rentrer dans notre époque !! Car les Gardiens de Mirkwood n’étaient pas connus à cette époque, aussi les gens ne célébraient pas l’arrivée d’Odo, mais plut�elle de leur seigneur, qui revenait de bataille.
Ou pas …
Car le seigneur c’était fait démonter, et lui et son armée étaient devenus des morts vivants sous les ordres de terrible Easterling nécromants. Et ils venaient raser la ville dans laquelle se trouvait Odo et ces compagnons.
Las, la fuite s’imposait, car les morts vivants, c’est pas cool, car ça meurt pas comme ça devrait.
Las, dans la retraite, Odo fut de nouveau blessé et meurtri, ainsi qu’Utred. Cela eut été la fin s’il n’avait eut sister Waha et brother Doronveriel et leur arcs …
Les gardiens de Mirkwood réussirent à retrouver des réfugiés mais furent saisie par l’host Easterling …

Le témoignage de se chant s’arrête ici car le chanteur Tintariel fut jeté en prison par le seigneur de Elrond, pour des charges inconnues … Mais cela est une autre histoire …
« Modifié: 08 juin 2020, 10:25:34 par Baaleinus »